University of Wisconsin–Madison

Joseph Tonda: Le sexe comme puissance despotique dans Afrique néolibérale

When:
November 13, 2017 @ 12:30 pm – 2:00 pm
2017-11-13T12:30:00-06:00
2017-11-13T14:00:00-06:00
Where:
Ingraham Hall, Room 206
Contact:
Florence Bernault

Moderators: Peter Geschiere (University of Amsterdam), Florence Bernault (UW-Madison), Michael Schatzberg (UW-Madison), Aliko Songolo (UW-Madison)

Joseph Tonda is professor of sociology at the University of Omar Bongo in Libreville, Gabon. He is also a regular visiting instructor at the École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) in Paris, France.

Tonda received his doctorate at the University of Grenoble in France and his Habilitation in 2003 at the EHESS. He is the author of Le souverain moderne (The Modern Sovereign), an analysis of the modern state in central equatorial Africa, its corporeal structure as an all-encompassing and “composite” power, whose sexualized imagery lies at the heart of its violent nature after independence.

Tonda’s areas of specialization include the anthropology of religion, of medicine, and of the significance  of the body in modern central Africa. He has also written on the relationship between violence, power, and the imaginary in central Africa. He is one of the founding members of the Association, Rupture-Solidarité, a network of Congolese dissident intellectuals.

He is also the author of two novels: Chiens de foudre (Éditions ODEM, 2013) et Tuée-tuée mon amour (Éditions CLE Yaounde, 2015).

Publications:

  • La guérison divine en Afrique centrale. Paris: Karthala, 2002
  • Le souverain moderne: le corps du pouvoir en Afrique centrale, Congo et Gabon. Paris: Karthala, 2005
  • Les églises et la société congolaise aujourd’hui, économie religieuse de la misère en société postcoloniale, eds. Joseph Tonda and Jean-Pierre Missie. Paris: L’Harmattan, 2007
  • L’impérialisme postcolonial: Critique de la sociétee des éblouissements. Paris: Karthala, 2015
  • La violence de la vie quotidienne à Libreville  (ed. Joseph Tonda and Alice Aterianus-Owanga. Paris: L’Harmattan 2016

Joseph Tonda est professeur de sociologie et d’anthropologie. Il enseigne la sociologie et anthropologie des religions, la sociologie de la santé et de la médecine ainsi que la sociologie de l’imaginaire et du pouvoir. Ces principaux thèmes et projets de recherche sont le pouvoir de guérison dans les églises prophétiques et pentecôtistes, le pouvoir du corps-sexe et de l’argent ; il étudie également les imaginaires politiques et la violence ethno-politique, la sociabilité émergente dans la prostitution et le deuil ou encore la transnationalisation des entreprises prophétiques.

Dans son dernier livre, Impérialisme postcolonial: critique de la société des éblouissements (2015) Joseph Tonda, l’un des penseurs les plus originaux du continent, poursuit sa réflexion sur le pouvoir en analysant les éblouissements de l’Afrique centrale comme de l’Occident. Prises dans une même destinée, il montre comment sociétés occidentales et africaines sont chahutées entre enchantements et violences, entre calculs et folie, entre croyance et consommation, dans l’indiscernabilité du réel et de l’irréel, du passé et du présent, c’est-à-dire dans l’imaginaire.

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *